Ukraine News

[Plan du site ukraines.fr]
Accueil du site > Ukraine, Ukrainien (en français) > 100 000 Nazis manifestent en Ukraine

Réhabilitation des nazis ukrainiens

100 000 Nazis manifestent en Ukraine

Des pensions de guerre pour les collabos des SS

mardi 3 juillet 2007, par claude rainaudi (ukraine s.fr)

Le nazisme est réhabilité dans les pays baltes (Estonie, Lithuanie, Lettonie). Il l’est aussi en Ukraine, dont une partie est devenue le fief des fidèles de la division SS Galizien (Galicia), de sinistre mémoire. Après l’attribution de pensions de guerre aux anciens SS, on manifeste en l’honneur de leurs chefs.

Voir en ligne : L’article de l’agence JTA

Nouveau : Et ça continue, Sur fond de manifestation pro-nazie, Iouchtchenko réhabilite les criminels antisémites ukrainiens

Cent mille nazis on manifesté à Kiev (Ukraine) pour la réhabilitation de Roman Shukhevych, dirigeant de l’UPA, une organisation collaborationniste qui a soutenu les SS lorsqu’ils ont envahi l’Union Soviétique.

Cette pénible nouvelle fait suite à des manoeuvres que je dénonce sur ce site et ailleurs depuis un certain temps, et qui ont permis à des nazis, comme Andrey Shkil, de siéger à la Rada (le parlement). Voir, par exemple, De l’antisémitisme et du révisionnisme en Ukraine et au XXIème siècle.

L’information vient d’être transmise par l’agence de presse israélienne JTA.

JTA nous informe de la présence de dirigeants du parti du président Iouchtchenko, comme Vyacheslav Kirilenko, parmi les manifestants nazis.

Je rappelle que Iouchtchenko et sa clique ont été mis au pouvoir par les USA.

Je mets en PS un extrait du site de l’Agence juive, qui revient sur l’attribution de pensions de guerre aux criminels nazis par les actuels dirigeants de l’Ukraine, soutenus par l’OTAN.

L’original de ce texte se trouve sur le site de l’Agence juive.

P.-S.

UNE MAIRIE UKRAINIENNE ACCORDE À UNE ANCIENNE DIVISION SS DE GALICIE LE MÊME STATUT QUE CELUI DES ANCIENS COMBATTANTS DE L’ARMÉE ROUGE

La décision prise par la ville ukrainienne d’Ivano-Frankovsk d’accorder aux anciens membres de la division « SS Galicia » des droits égaux à ceux des anciens combattants de l’Armée rouge a soulevé de vives protestations dans les pays de la CEI.

En 1943, pendant l’occupation allemande, la division « Halicina » (ou « SS Galicia ») avait été fondée par des combattants ukrainiens collaborateurs de l’Allemagne nazie. Cette division, qui recensait plus de 10 000 membres, fut vaincue par l’Armée rouge en 1944 à proximité de la ville de Brody et la plupart de ses combattants survivants furent pris en otage par les Forces alliées. Les livres d’histoire russes les considèrent comme des traîtres, des nazis et des assassins.

Aujourd’hui où l’Ukraine a entrepris de récrire son histoire, certaines personnes affirment que les combattants de la division « SS Galicia » luttèrent au profit de l’indépendance et de la liberté en Ukraine, et contre l’occupation soviétique.

La décision de la ville d’Ivano-Frankovsk, prise deux semaines avant les élections législatives en Ukraine, n’est pas fortuite. De nombreux candidats, y compris l’ancien Premier ministre Viktor Yuschenko et son homologue actuel Anatoli Kinakh ont exprimé, directement ou indirectement, leur soutien à ce genre de mesure. Ce dernier n’a pas hésité à déclarer que « laSS Galicia fait partie intégrante de l’histoire de l’indépendance ukrainienne et que l’histoire ne peut être effacée. »

Sous la houlette de Vadim Rabinowich, plusieurs organisations juives ukrainiennes ont fait appel à la Cour suprême pour abroger cette décision, que la communauté juive considère comme une grave atteinte aux peuples juif et ukrainien, une distorsion de l’histoire et un outrage aux victimes de la Deuxième Guerre mondiale.

Le grand rabbin d’Ukraine, Yaacov Dov Bleich, a confié au reporter de notre Agenda du peuple juif qu’aucune preuve ne vient confirmer l’implication directe de la SS Galicia à la Shoah. Une chose est certaine, son dirigeant spirituel à l’époque, le cardinal Sheptitsky, a sauvé nombre de Juifs. « Ce pays manque de héros, alors on s’efforce de les créer, » a dit le rabbin Bleich.

Le ministère russe des Affaires étrangères et la Douma ont condamné cette décision qu’ils ont taxé d’humiliante pour les millions de Russes et d’Ukrainiens morts au combat, sur le front et dans les territoires occupés par les nazis pendant la Deuxième Guerre mondiale. Anna Azari, ambassadeur d’Israël en Ukraine a confié à l’Agenda qu’elle n’avait pas encore pris connaissance du document attestant de la décision de la mairie d’Ivano-Frankovsk.

Pour Alexander Schlein, écrivain, journaliste et directeur du Comité anti-fascite d’Ukraine, accorder aux collaborateurs de la SS Galicia les mêmes droits qu’aux anciens combattants de l’Armée rouge est une façon de redorer le blason du fascisme et du nazisme. Schlein précise également qu’en 1944 les effectifs de laSS Galicia ont massivement mass acré des Juifs en Yougoslavie et en France, et que la documentation sur ce registre est relativement abondante et peut être trouvée sur le web.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | libéralisme-démocraties : Plan du site | Espace privé | SPIP